Exposition d’artistes pour la Paix [Sud Ouest 08/07/2015]

Expologo-sud-ouest.jpgsition d’artistes au service de la Paix, publié le 08/07/2015

Le centre de découverte de la nature et du patrimoine, association dont l’activité première est la gestion et l’animation du château, renoue avec une très ancienne tradition Gavaudunoise : l’accueil d’artistes. Les plus anciens se rappellent du groupe Kalkéri qui, dans les années 70, avait choisi Gavaudun comme domicile estival. Plus tard, la municipalité a proposé, avec le soutien des éditions Flamarion, d’importantes expositions d’art contemporain. D’autres artistes ont depuis accroché leurs créations aux cimaises de la salle du porche ou de la salle des fêtes.

Expo chateau Juillet 2015

Une quinzaine d’artistes exposent au pied du château ©Photo M. D.

Des pierres posées

Cette année, l’association a ouvert la salle des fêtes, au pied du château, à un collectif d’une quinzaine d’artistes regroupés sous le nom des Sentinelles de la paix. Ce mouvement artistique et citoyen est né de la démarche Land art de son président, Alain Mila, lorsqu’il a proposé à des Israéliens et des Palestiniens de construire des cairns en posant des pierres en équilibre plutôt que de les jeter, référence à l’intifada.

« La fragilité de ces œuvres éphémères est le symbole de la fragilité des valeurs essentielles remises en cause par les conflits, l’obscurantisme et la barbarie », lançait Alain Mila lors du vernissage qui s’est déroulé, samedi, en présence du maire, Éric Congé, des responsables de l’association et d’un public amateur d’art. La quinzaine d’artistes exposants prolonge la démarche d’Alain Mila en offrant « des gouttes de poésie » parce que « créer c’est montrer que l’homme est capable du plus beau ».

En l’occurrence, le plus beau sera difficile à juger car les œuvres présentées sont de styles très divers et empruntent à différentes techniques des arts plastiques. Certains visiteurs s’attacheront plutôt aux sculptures qu’elles soient de pierre, de bois ou de métal. D’autres seront plus sensibles aux tableaux qu’ils soient abstraits, figuratifs ou encore narratifs. Nul ne restera insensible à cette démarche citoyenne, à « cet appel à refaire le monde », selon les mots d’Alain Mila.

Michel Debiard

L’exposition est ouverte tous les jours, de 10 heures à 19 heures, jusqu’au 30 juillet. L’entrée est libre.

 

Laisser un commentaire